mercredi 27 avril 2016

Comptines et Poésines des saisons - Pascal Boille, Flavia Sorrentino - Alexandre Astier


Aujourd'hui j'ai eu envie de participer pour la première fois au rendez-vous Chut les enfants lisent de Yolina sur son blog Devine qui vient bloguer. Ce rendez-vous hebdomadaire permet d'échanger autour des livres jeunesse et de trouver des idées de lecture à proposer à nos chers bambins. De quoi faire écrouler un peu plus la bibliothèque!

Pour cette première participation, je voulais vous parler d'un de mes coups de coeur

Comptines et poésines des saisons


de Pascal Boille, illustré par Falvia Sorrentino, lu et mis en musique par Alexandre Astier.
Fan inconditionnelle du roi de Kaamelott, j'ai découvert qu'il avait participé à l'élaboration de ce coffret et je n'ai pas pu résister!




Ce coffret est composé de sept livres représentant les saisons et les inter-saisons (Pâques, Noël...) emmenant les enfants dans le cycle naturel du temps. L'univers de chaque saison est mis en vers, cela donne des jolis textes qui font parfois rire, parfois rêver, l'auteur jouant avec les mots, les rimes pour nous donner un texte rythmé et poétique!




Les illustrations reflètent merveilleusement bien le texte, elles invitent à la rêverie, font sourire parfois. Des couleurs dominantes représentent chaque saison, le rouge pour le livre des sorcières, le marron pour celui de Pâques, des couleurs chatoyantes pour l'Automne.





Toutes le poésies n'ont pas été mise en musique, seuls quelques textes ont été choisis. Le CD dure 45 minutes et chaque saison comporte un thème musical reconnaissable. Alexandre Astier lit les textes avec beaucoup de douceur.
On peut peut être reprocher un certain manque de rythme ou d'énergie. Je trouve que la poésie doit se savourer dans le calme, ça ne m'a pas gênée.
La Crevette m'amène souvent ce petit coffret pour qu'on le lise ensemble. Elle aime m'écouter lui lire ces petits textes qui devraientt l'accompagner encore un long moment. C'est plus grande qu'elle arrivera à en apprécier toutes les subtilités.

Au final je trouve que ce coffret est une magnifique introduction à la poésie, aux rimes et aux jeux de mots. Un régal pour l'esprit, les yeux et les oreilles!


mardi 26 avril 2016

Lucy in the sky - Pete Fromm



Quatrième de couverture:


Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l'âge adulte. Prise entre l'urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l'amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n'est pas aussi solide qu'enfant, elle l'a cru. Son père, bûcheron, est toujours absent. Sa mère encore jeune, rêve d'une autre vie. Et Lucy entre eux semble soudain un ciment bien fragile. Armée d'une solide dose de culot, elle s'apprête à sortir pour toujours de l'enfance et à décider qui elle est. Quitte à remettre en question l'équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes le couleurs à ceux qui l'aiment.
Dans un Montana balayé par les vents, c'est la peur au ventre et la joie au cœur que Lucy, pleine de vie, se lance à cœur perdu dans des aventures inoubliables.

Pourquoi j'ai choisi ce livre:


Il était exposé parmi d'autres sur une étagère de la bibliothèque. Le titre m'a interpellé et m'a fait penser immédiatement à la chanson des Beatles "Lucy in the sky with diamonds". Lorsqu'en lisant la quatrième de couverture j'ai découvert que l'héroïne s'appelait Lucy Diamond, je me suis dit que l'éditeur  avait bien réussi son coup!

Pourquoi ce livre m'a laissé un sentiment mitigé:


Nous suivons l'histoire de Lucy âgée de 14 ans qui vit avec ses parents dans une petite ville du Montana. Plus tout à fait une enfant, pas encore une adulte, elle navigue, à la recherche de repères entre ces deux états. Ses changements physiques la bouleversent et bouleversent ses rapports aux autres, notamment avec Kenny son ami depuis toujours. Son père est absent la plupart du temps, sa mère, démissionnaire, fait le strict minimum, pour sa bonne conscience. C'est seule qu'elle fait ses choix, qu'elle appréhende le monde des adultes qu'elle découvre construit sur des mensonges et sur du paraître.
J'ai trouvé ce livre particulièrement triste et violent. La transformation de Lucy se fait dans les cris, les larmes, les expériences plus ou moins heureuses. Sa personnalité est complexe, ses décisions difficiles à suivre. Tout va beaucoup trop vite, les changements physiques, son monde qui s'écroule. Ses parents loin de l'aider à se construire, la fragilisent plus que tout; son père ne la voit pas grandir, sa mère lui donne des responsabilités qu'elle n'a pas à assumer. Seul Kenny, lui même très fragile, lui apporte un semblant de stabilité.
La fin apporte une note d'espoir, mais reste tout de même un sentiment de tristesse en refermant ce livre.
L'écriture ne m'a pas emballée plus que ça. Certes, les répliques cinglantes de Lucy font parfois mouche mais dans l'ensemble aucune phrase ne m'a particulièrement enchantée, les mots ont comme glissé sur moi. Derrière ce livre de taille moyenne (392 pages) se cache en fait un gros pavé! Les chapitres, certes assez courts, sont écrits petits rendant l'ensemble assez dense.
Quand je lis les critiques trouvées sur le site de l'éditeur, certains libraires ont trouvé ce livre d'un humour incroyable! Je ne suis pas sûre d'avoir lu le même livre ou bien j'ai été complètement à côté de mes pompes cette semaine!
A noter que ce roman a été adapté au cinéma en 2013 mais à ma connaissance il n'a pas été diffusé en France.

Et vous, qu'en pensez vous?

samedi 23 avril 2016

Le vieil ogre - Marie-Sabine Roger, Frédérique Bertrand



Quatrième de couverture:


L'ogre vivait en ville, et depuis fort longtemps.

Pourquoi j'ai choisi ce livre?


Si je ne devais en choisir qu'une ce serait elle: Marie-Sabine Roger, mon auteur fétiche! Elle s'est d'abord consacrée à la littérature jeunesse avant de s'adresser à des lecteurs adultes et nous enchanter avec des titres comme "La tête en friche" ou "Bon rétablissement". C'est avec hâte que je voulais découvrir ses albums jeunesse. Je l'avoue, j'ai choisi ce livre un peu plus pour moi que pour La Crevette!

Pourquoi j'ai eu un coup de cœur?


Un ogre, abandonné par sa mère, a du lutter seul pour survivre dans une grande ville. Dévorant ses proies, il vit dans un repaire caché, dont il ne sort que la nuit pour terroriser ses victimes. Pour cet ogre devenu vieux, les temps deviennent difficiles.... Jusqu'au jour où une vieille dame ose s'approcher de sa tanière. L'ogre dévorera-t-il cette petite vieille? Arrivera-t-elle à l'apprivoiser? 
Voilà un album plein de surprises, le lecteur imagine ce qui se passera pour l'ogre et la vieille dame; est ce une histoire terrifiante? Est-ce un conte de fées ? "Mon beau prince, pardonne moi!" . Le final est vraiment surprenant.
Le tout raconté avec beaucoup de tendresse par Marie-Sabine Roger. On retrouve d'ailleurs les mêmes thèmes que dans ses romans: deux êtres solitaires que tout oppose qui tentent de s'apprivoiser. Les phrases sont superbes, pleines de rythmes et de rimes. Il faudra que je le lise et le relise pour en saisir toute la subtilité.
Les illustrations viennent compléter magnifiquement le texte. Elles évoquent le quotidien de la vieille dame, le rythme effréné de la vie dans les grandes villes, la cachette délabrée du vieil ogre....



Marie-Sabine Roger m'a une fois de plus enchantée.

L'avis de la crevette:
Tant qu'elle a un livre entre les mains, elle est heureuse! Cet album est adressé à des enfants plus grands, plus de 3 ans je pense!


Et vos enfants, ils en pensent quoi?

jeudi 21 avril 2016

Embrasse-moi, Petit traité de bisoulogie en images - Judith Nouvion


Quatrième de couverture:

Mais à quoi servent les bisous? Des photos animalières exceptionnelles pour découvrir qu'un bisou peut avoir bien des significations: un signe de reconnaissance, une marque d'affection, un brin de toilette, ou encore un simple bonjour!

Pourquoi nous avons aimé?


Choisi par La Crevette au hasard de ses déambulations dans le secteur jeunesse de la bibliothèque, j'ai été de suite enchantée par le sous-titre: Petit traité de bisoulogie, voilà une science que nous adorons étudier toutes les deux! Je profite, j'abuse de la générosité de La Crevette en distribution de bisous, elle grandit déjà trop vite!
Chaque page est constituée d'une photo d'animaux en train de se faire des bisous et d'un petit texte expliquant le pourquoi du bisous.
Je me suis fait surprendre par l'aspect cartonné des pages, je pensais que c'était un livre pour bébé, il est destiné aux enfants plus grands je dirais 4-5 ans. C'est pourquoi lorsque arrive la page consacrée aux escargots, j'ai rencontré quelques difficultés à expliquer à ma crevette âgée de 21 mois, que le bisou c'était en fait un accouplement comme expliqué dans le texte!!
On se contente donc de regarder les jolies photos et j'en profite pour lui expliquer deux-trois choses sur les animaux que l'on voit.
Un livre sympa qui émerveillera les enfants sur la richesse de la nature!

Et vos enfants, ils en pensent quoi?

lundi 18 avril 2016

La vie d'une autre - Frédérique Deghelt



Quatrième de couverture:


Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d'amour et le lendemain... Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner le change à son entourage? Et comment retrouver sa propre vie? C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a écrit ce roman sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

Pourquoi j'ai choisi ce livre:


Je ne m'en souviens plus. Il était dans un de ces cartons qu'on trimbale de déménagement en déménagement sans jamais les ouvrir, enfermé de plusieurs années sans doute. Et puis un jour, je me suis décidée à ouvrir ce carton intitulé "Choses diverses" et je l'ai trouvé au milieu d'objets insignifiants. Le résumé m'a plu, je me suis plongée dedans et il est allé retrouvé ses semblables dans la bibliothèque.

Pourquoi j'ai aimé, quoiqu'un peu mitigée quand même!


Qui ne s'est jamais demandé où est passé sa vie? C'est ce qui arrive à Marie, qui se réveille un matin au côté d'un homme qu'elle pense avoir rencontré la veille. Elle se découvre mariée avec lui depuis douze ans, mère de trois enfants. Sa mémoire a disjoncté et effacé les douze dernières années de sa vie.
Marie mène l'enquête sur elle même, tout en donnant le change à son entourage pour ne pas dévoiler ce qui lui arrive. Qui est donc cet homme qu'elle a épousé? Que lui est-il arrivé pour qu'elle oublie toutes ces années? Qu'a-t-elle vécu pendant douze ans? Qui sont ses amis? Ses enfants? Le lecteur suit Marie dans ces questionnements jusqu'aux révélations finales.
L'idée de départ paraît peu vraisemblable mais je ne peux le reprocher à l'auteur puisque j'étais au courant dès la quatrième de couverture et que j'ai choisi ce livre en connaissance de cause.
Mais je ne m'attendais pas à rencontrer des personnages aussi peu réalistes; les enfants sont parfaits, le mari beau, riche et célèbre, les amis géniaux.... Quant à Marie, elle élève ses trois enfants, travaille dur, fait du théâtre, apprend avec talent à jouer Chopin... La vie rêvée de toute mère de famille!
Je me suis peu attachée aux personnages, trop parfaits et qui ne font pas partie de mon monde!
J'étais partie pour m'ennuyer ferme quand vient la fin de l'histoire, Marie arrive à reconstituer le puzzle et comprend enfin ce qui lui est arrivé. 
Et là, grosse claque, de très très belles phrases sur le couple, la relation amoureuse, les sentiments qui s'usent, se fanent avec le temps.... Tout cela a forcément fait écho à mon vécu. J'en suis encore toute bouleversée. 
Ce roman qui parle d'amnésie aurait pu partir aux oubliettes  mais grâce aux cinquante dernières pages mérite qu'on s'y intéresse.

Citations:


"On dit toujours que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, mais on devrait ajouter que ce qui nous mine quotidiennement finit par nous tuer."

"Je ne veux pas vivre un faux amour fait de faux-fuyants, de faux dialogues, de faux rapports, de faux dîners amoureux, de vrais faux-semblants et de vrais arrangements avec la vie. Je veux pas vivre un amour moribond qui fait tout ce qu'il peu pour cacher qu'il ne se remet pas de son passif. Je ne veux pas vivre avec un homme qui ignore tout ça, et ne sait plus qu'il a pu être un jour un homme amoureux. Ou alors je ne veux pas vivre!"

"Le chagrin est une blessure qui demande à saigner pour pouvoir guérir."

"Ne pas se sentir belle dans le regard de l'autre, ne plus avoir d'importance à ses yeux, être absente de sa lumière, est la plus certaine des fins."


Et vous, vous en pensez quoi?

dimanche 17 avril 2016

Alouette - Martine Bourre


Quatrième de couverture:


Au lieu de te piéger pour te plumer et te manger, petite alouette, je préfère te dessiner.

Pourquoi nous avons adoré ce livre:


Tout le monde connaît cette petite comptine, un peu cruelle pour l'alouette il faut le reconnaître. Martine Bourre propose une nouvelle version, toute en poésie.
"Je te dessinerai la tête, je te dessinerai la tête, Et la tête? Alouette! Aaaaaa....." 
Et nous suivons une petite fille, crayon en main, qui dessine l'oiseau au fil des pages. Les illustrations sont originales, texturées, faites de pliages, découpages ou d'origami. Cela rend l'album dynamique, coloré plein de fantaisie. Les expressions de l'alouette et de la petite fille sont amusantes.



Et j'aime particulièrement l'avant dernière page qui évoque la liberté.
La dernière page, plus sérieuse, comporte quelques lignes d'informations sur l'alouette des champs.

L'avis de La Crevette:

Je ne sais pas ce qu'elle aime le plus; le livre en lui même ou remuer du popotin en entendant sa mère chanter à tue-tête?! Cet album offre en tout cas un beau moment de complicité mère-fille!

Un gros coup de cœur pour cet album, déniché au hasard par La Crevette dans les bacs jeunesse de la bibliothèque municipale.


Et vos enfants, ils en pensent quoi?

vendredi 15 avril 2016

Deux soeurs pour un roi - Philippa Gregory




Quatrième de couverture:


"Je serais sombre, française, à la mode et difficile; vous serez douce, ouverte, anglaise et belle. Quelle paire nous formerons! Quel homme pourrait nous résister?"
Tels sont les premiers mots prononcés par Anne Boleyn à l'endroit de sa sœur Marie quand elle la rejoint au palais de Westminster, à l'âge de 14 ans, Marie Boleyn séduit le roi Henry VII auquel elle donnera deux enfants. D'abord éblouie par le souverain, elle comprend qu'elle sert d'appât au milieu des complots dynastiques. Quand l'intérêt du roi pour elle s'émousse, Anne est chargée de le séduire à son tour...
Désir, haine, ambitions, trahisons... Se déroulant sur quinze ans, cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités au sein de la dynastie des Tudor. Une histoire tragique: Anne, deuxième épouse d'Henry VII et mère de la future reine Elisabeth I, connaîtra un destin funeste.

Pourquoi j'ai choisi ce livre:


J'ai beaucoup apprécié le film réalisé par Justin Chadwick avec Nathalie Portman et Scarlett Johansson. Cette terrible histoire familiale m'a bouleversé. Depuis la lecture de "Le général du Roi" j'avais envie de connaître mieux l'histoire anglaise, lire ce roman était l'occasion d'en savoir plus.

Pourquoi je n'ai pas aimé:


Plusieurs choses m'ont chagriné à la lecture de ce roman.
Déjà, lire un livre après avoir vu un film n'est pas forcément une bonne idée. J'avais trop le film en tête, comme je me suis ennuyée pendant ma lecture et que je connaissais la fin de l'histoire, je n'avais qu'une hâte, c'était de le finir. 
Le style de l'auteur m'a paru très ampoulé, je n'ai rien contre l'imparfait du subjonctif mais là, j'ai frôlé l'indigestion, et puis de ça et là, quelques scènes de sexe sans subtilité aucune, on se serait cru dans un "mummy porn"
Néanmoins, je suis allée au bout, une histoire d'amour, tout juste évoquée dans le film, devient un point essentiel du roman et a réveillé ma petite fleur bleue. 
Un peu féministe sur les bords, j'ai été bouleversée par la façon dont étaient traitées les femmes de la cour, tout juste bonne à séduire puis enfanter, des fils si possible sinon gare à leurs fesses (ou leurs cous en l’occurrence!) Les connaissances de l'époque en matière de grossesse et d'enfantement sont horrifiantes! 
Malgré ses gros défauts, ce roman ne m'a pas laissée indifférente
Un avis plus que mitigé donc, peut être en attendais-je trop....

Et vous, vous en pensez quoi?

dimanche 10 avril 2016

Devine combien je t'aime - Sam McBratney et Anita Jeram




C'est le soir et Petit Lièvre Brun n'a pas envie de dormir (toute ressemblance avec des enfants ayant existé ne serait que purement fortuite). Il veut parler avec Grand Lièvre Brun et tente de lui expliquer à quel point son amour est grand.


Mon avis:


Ce livre est une référence dans la littérature enfantine. Publié pour la première fois en 1994, il a connu bon nombre de rééditions dans divers formats.
Et ce succès est bien mérité.
L'amour que peuvent se portent les parents et les enfants y est exprimé de façon très touchante. Les illustrations sont charmantes, toute en douceur et délicatesse.
Une histoire heureuse, invitant les parents et les enfants à parler de leur amour!

Un indispensable dans la bibliothèque des touts petits!

L'avis de la crevette:

Il est arrivé tout récemment sur son étagère, elle me le sort régulièrement et m'écoute lui lire en se blottissant contre moi! Un joli petit moment pour toutes les deux!




Et vos enfants, ils en pensent quoi?

vendredi 8 avril 2016

L’Élixir d'amour - Eric-Emmanuel Schmitt





Quatrième de couverture:


L'amour relève-t-il d'un processus chimique ou d'un miracle spirituel? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l'élixir qui jadis unit Tristan et Iseult? Est-on, au contraire, totalement libre d'aimer?
Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, lui à Paris, elle à Montréal. Ils entament une correspondance, où ils évoquent les blessures du passé et leurs nouvelles aventures, puis se lancent un défi: provoquer l'amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège? En fin observateur des caprices du cœur, Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère des attirances et des sentiments.

Pourquoi j'ai choisi ce livre:


Je n'ai lu d'Eric-Emmanuel Schmitt que "La part de l'autre" et ce roman m'avait emballé. "L'élixir d'amour" était mis en avant sur les étagères de la bibliothèque municipale, c'était pour moi l'occasion de découvrir cet auteur dont tout le monde parle et que finalement je connais peu!

Pourquoi je n'ai pas apprécié plus que ça:


Après 5 ans d'amour fou, Adam et Louise se sont séparés. Louise a traversé l'océan pour vivre une nouvelle vie. Adam lui propose son amitié et s'ensuit une correspondance sous forme de joute verbale entre les deux anciens amants sur l'amour et les sentiments. 
Je ne vais pas dire que j'ai été déçue par ce roman épistolaire car je l'ai emprunté à la bibliothèque un peu par hasard, je n'en attendais rien si ce n'est me surprendre. Mais la quatrième de couverture est un peu présomptueuse; explorer le mystère des attirances et des sentiments, tout ça en seulement 152 pages... j'aurais du flairer l'arnaque! J'ai trouvé ce roman vraiment trop court pour m'emmener!
J'ai également besoin d'éprouver de la sympathie pour les personnages et là en l’occurrence, j'ai trouvé Adam assez détestable! 
Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans ce roman, il y a de jolies phrases dont j'aimerais me souvenir. Le mordant de Louise est intéressant, j'aime les personnages féminins avec du caractère!
Donc finalement j'ai passé un bon moment (je devrais dire instant!) avec ce livre mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable!

Citations:


"Seule la peau sépare l'amour de l'amitié. C'est mince..."

"On peut être maître de ce que l'on pense, jamais de ce que l'on ressent"

"La jalousie ne constitue pas une manifestation de l'amour mais la forme exacerbée du sentiment de propriété"

"Il y a des choses dont il faut prendre l'habitude avant d'en avoir le goût: le café, la cigarette, les brocolis, la solitude. Je m'efforce d'apprivoiser cette dernière puisque c'est ma nouvelle compagne"

"Le dégoût est l'une des formes de l'obsession: on préfère y penser avec malaise que ne pas y penser"


Et vous, qu'en pensez vous?

mercredi 6 avril 2016

Trente-six chandelles - Marie Sabine Roger


Quatrième de couverture:


Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortirmer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière grand père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans.
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées? Y a-t-il un gène de la scoumoune? Un chromosome du manque de pot?
Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale?
Entre la saga tragique et hilarante de Decime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague, en ont réellement terminé avec lui?
Dans son nouveau roman, Marie-Sabine Roger fait preuve, comme toujours, de fantaisie et d'humour, et nous donne une belle leçon d'humanité.


Pourquoi j'ai choisi ce livre:


Un jour, une amie m'avait conseillé "La tête en friche". Et depuis j'ai un véritable coup de coeur pour Marie-Sabine Roger. Je l'ai suivi dans "Vivement l'avenir", "Les encombrants", "Bon rétablissement", et ses romans sont toujours un enchantement. C'est donc les yeux fermés (!) que je me suis plongée dans la lecture de "Trente-six chandelles".

Pourquoi j'ai adoré:


Voilà une histoire complètement farfelue, aux personnages terriblement attachants:
Mortimer, le personnage principal, un peu looser, pour qui la vie était toute tracée et qui au final n'a guère profité du temps qui lui restait.
Paquita et Nassardine, les figures parentales, personnages généreux, profitant de leur bonheur simple.

Jasmine, pleine de fraîcheur et d'innocence qui va bouleverser notre ami Mortimer....
Que de jolies phrases dans ce livre! Amusantes, parfois piquantes! Les chapitres consacrés à la rencontre entre Jasmine et Mortimer sont magnifiques, tendres et drôles à la fois. Ceux où Mortimer nous raconte la saga familiale sont hilarants!
Sous cette couche d'humour et de fantaisie, se cache une réflexion sur le sens que l'on souhaite donner à sa vie, comment profiter pleinement du temps qui nous est imparti, la place que l'on donne à l'amour....
Une lecture pleine de fraîcheur dans la lignée de la Tête en friche et Bon rétablissement! Les fans de Marie-Sabine Roger ne seront pas déçus, et ceux qui ne la connaissent pas encore la découvriront avec bonheur!
Alors bonne lecture, Carpe Diem et mangez des crêpes!!!

Citations:


"Tu vois fils, la médecine a beau faire des progrès tous les jours, on n'a encore rien trouvé contre la connerie. A voir le nombre de gens atteints, ça mériterait pourtant qu'on vote des crédits"

"On ne devrait jamais laisser les garçons de dix ans voir des ânes en rut. Savoir qu'une telle chose existe pulvérise à jamais toute estime de soi."


"Cette fille, c'était du papier alu entre deux couronnes dentaires, une coupure de l'index sur une feuille de papier, une gerçure aux lèvres qui se fend quand on rit. Une chose insignifiante avec un potentiel d'emmerdement énorme."

"J'ai réfléchi elle a dit.
Le fait était suffisamment insolite pour mériter mon attention."

"Jasmine avait passé la dernière nuit chez moi. Lorsque je suis rentré, il y avait encore son parfum dans la chambre, la cuisine et la salle de bains. On devrait interdire les parfums, ou interdire les gens de nous quitter, au chois."



Et vous, qu'en pensez vous?

samedi 2 avril 2016

La folle aventure de Doudou à Paris - Raphaëlle Barbanègre







Quatrième de couverture:


Au pied de la Tour Eiffel, Doudou a été oublié. Mais tout le monde sait que les doudous ont une vie mouvementée quand les enfants ont le dos tourné... Emporté par un caniche endimanché, Doudou va sillonner Paris. D'aventure en aventure, il découvre ses lieux emblématiques, du Sacré-Cœur à l'Opéra Garnier, du Louvre aux catacombes, de la cathédrale Notre-Dame au jardin du Luxembourg...
Une journée que Doudou n'est pas près d'oublier!



Mon avis:


J'ai découvert cet album sur un blog de maman. Comme le thème me plaisait, je me suis laissée convaincre par ses critiques positives. Mais j'ai été un peu déçue.
Le graphisme est très moderne, les lignes pas droites, les visages des personnages taillés à la serpe... ça ne m'a pas du tout plu. Une scène m'a gênée, celle du métro, je pense que l'idée était de représenter une bousculade, la provinciale que je suis trouve que ça ressemble plus à une agression! 




Cela dit, la crevette l'adore!!!!! Elle me l'amène à chaque séance lecture. Et bizarrement, alors que ma première impression était franchement mauvaise, je commence à apprécier cet album. On s'amuse à chercher Doudou sur les pages, je lui raconte 2-3 trucs sur les lieux emblématiques que Doudou visite et j'ai hâte qu'elle grandisse pour l'emmener se promener dans notre belle capitale.



Je pense que la crevette est encore un peu petite pour pleinement apprécier cet album. Je le conseillerais plutôt à partir de 3 ans.



Et vos enfants, ils en pensent quoi?